LE CARRÉ DE STEEVE JOBS

LE CARRÉ DE STEEVE JOBS

Le carré de Steve jobs invite à se consacrer à l’essentiel pour innover et développer son offre. Cette stratégie germe lorsqu’il revient chez Apple en 1997. Il est alors confronté à une multitude de produits et l’offre est confuse.Le carré de Steve Jobs

Alors, après un audit, sa décision est prise : il élague de manière drastique et se consacre à quatre produits. Lorsqu’il présente sa stratégie au Macworld de 1998, il dessine un carré à quatre cases : sur un axe, les consommateurs et les professionnels, et sur l’autre axe, l’ordinateur de bureau et le portable. Finalement, c’est cette stratégie qui permet le renouveau d’Apple avec l’iMac translucide, bientôt suivi du portable aux mêmes couleurs. Comment s’en inspirer?

Carré de Steve Jobs

Pourquoi adapter le carré de Steve Jobs?

Parce que le carré de Steve Jobs est là pour nous rappeler d’aller à l’essentiel. L’essentiel n’est pas de s’attarder sur un grand nombre de produits ou projets, mais juste un seul, ou peu. Steve jobs lui-même disait, lors du MacWorld 1998: « Décider de ce que l’on ne doit plus faire est aussi important que de décider quoi faire. » Ainsi, les bons moments pour se questionner selon ce carré sont :

  • le renouvellement de son portefeuille d’offres ;
  • l’évolution technologique impactant nos offres actuelles ;
  • l’arrivée d’un nouvel entrant ;
  • la modification ou disruption des usages consommateurs ;
  • etc.

Comment adapter le carré de Steve jobs?

Pour présenter sa stratégie, Steve Jobs disait : « Les gens pensent que se concentrer signifie dire « oui » aux choses importantes. Mais ce n’est pas sa signification profonde. Il s’agit de dire « non » à la centaine d’autres bonnes idées disponibles. Vous devez choisir avec attention. » Ainsi, le carré de Steve jobs est un outil qui permet la réflexion sur un portefeuille d’offres et pose la question en ces termes :

  • Que doit-on élaguer, diminuer ou supprimer ?
  • Quel est l’essentiel sur quoi se concentrer aujourd’hui ?
  • Quel est l’essentiel sur quoi se concentrer demain ?
NAÎTRE ENTREPRENEUR ?

NAÎTRE ENTREPRENEUR ?

Born or made ? Depuis la parution en 2010 du livre Born Entrepreneurs, Born Leaders, de Scott Shane, professeur d’économie et d’études entrepreneuriales à l’université Case Western Reserve aux États-Unis, la question est souvent discutée. Et les études sur les sujet ne manquent pas.

Une nouvelle étude, menée par OnePoll pour le compte de Vistaprint, auprès de 500 chefs de petites et micro-entreprise (de 0 à 49 salariés), révèle que pour la majorité des entrepreneurs interrogés, “on devient entrepreneur” grâce à son parcours, ses expériences et son éducation. Pour 84% d’entre eux, il faut cependant disposer d’un certain type de personnalité pour se lancer…

Des traits de personnalités en commun… qui varient selon l’âge

Il existerait des prédispositions pour devenir entrepreneur. L’étude fait ressortir certaines caractéristiques : plus de la moitié des entrepreneurs se décrivent comme indépendants (58%), travailleurs (57%) et dignes de confiance (55%). Les différences sont cependant assez marquées en fonction des générations et du sexe. Les jeunes entrepreneurs (18 à 34 ans) s’affirment davantage comme des personnes passionnées (48% contre 37% pour les plus de 55 ans), déterminées (46% contre 41%), énergiques (35% contre 26%), et sûres d’elles, malgré une expérience moindre (30% contre 27%).

OnePoll/Vistaprint

L’intégrité et le fait d’être digne de confiance sont des traits de personnalité plus répandus chez les entrepreneurs Baby-Boomers. Ainsi, la moitié des entrepreneurs de plus de 55 ans se qualifient d’intègres (contre seulement 28% des moins de 34 ans) ; et 64% des entrepreneurs les plus seniors se disent dignes de confiance (vs 47%).

Les femmes sont plus nombreuses à se présenter comme des personnes indépendantes (66% contre 53% des hommes) et de passionnées (46% contre 37%) alors que les hommes se qualifient davantage d’intègres (41% contre 33%).

La personnalité du fondateur, facteur clé du succès

L’étude Vistaprint révèle que la quasi-totalité (96%) des entrepreneurs interrogés s’accordent à dire que la personnalité de l’entrepreneur a une influence directe sur le succès de l’entreprise. Les trois-quarts des répondants pensent même qu’il s’agit du critère le plus important.

  • “Le succès à long terme ne peut être attribué au seul facteur chance ; il semble dépendre davantage de la personnalité du fondateur. Dans notre enquête, les chefs d’entreprise sont d’accord pour affirmer que l’indépendance, accompagnée du fait d’être travailleur, digne de confiance et déterminé permettent de mettre toutes les chances de son côté”, explique Sabine Leveiller, responsable Vistaprint France.
OnePoll/Vistaprint

Étonnement, l’étude ne fait pas mention de la capacité à prendre des risques et à être créatif ou encore intuitif. Autant de traits qui apparaissent fondamentaux chez les entrepreneurs selon la récente étude de Oxford Psychologists Press, publié à l’été 2017.

Il n’y a pas que la personnalité qui joue

L’étude Vistaprint montre que la personnalité ne fait pas tout. C’est l’avis de la majorité (61%) des entrepreneurs interrogés.

Au-delà de la personnalité, les compétences du fondateur (66%) et son réseau (53%) sont des indicateurs de succès futur.

L’exposition à l’entrepreneuriat lors de son parcours et les rencontres sont donc tout aussi importantes. Pour preuve : seuls 10% des entrepreneurs savaient dès l’enfance ou l’adolescence qu’ils lanceraient un jour leur propre affaire. Pour la grande majorité des chefs d’entreprise, l’entrepreneuriat est un projet qui a mûri, la plupart du temps après une expérience professionnelle.

Par Julia Lemarchand

En savoir plus sur https://start.lesechos.fr/entreprendre/actu-startup/nait-on-entrepreneur-ou-le-devient-on-9900.php?1SfwALGVgDSXDG7w.99

 

PSYCHOLOGIE : L’EFFICACITÉ DES TABLEAUX BLANCS

PSYCHOLOGIE : L’EFFICACITÉ DES TABLEAUX BLANCS

Des études ont montré que l’on retient davantage les informations véhiculées via une animation sur tableau blanc, que sur une vidéo classique où une personne parle face à la caméra (talking head video). Plus important encore, ce type de vidéo incite davantage à acheter après avoir été regardée : quel impact a ce type de vidéo sur le cerveau humain pour être si efficace ?

Un psychologue de renom, le Dr. Richard Wiseman, (cf sa page Wikipedia)

COMMENT AUGMENTER SA VISIBILITÉ ?

COMMENT AUGMENTER SA VISIBILITÉ ?

Rappelez-vous MySpace?

Ce fut l’une des premières plateformes de médias sociaux à révolutionner la façon dont les gens interagissent en ligne.

À cette époque et même dans les premiers jours de Facebook, les gens essayaient toujours de se familiariser avec les «amitiés» en ligne.

Certaines personnes ne se sont pas jointes jusqu’à ce qu’une partie significative de l’humanité se soit déjà inscrite. Et même alors, ils étaient un peu hésitants.

Maintenant, cependant, les gens sont familiarisés avec les médias sociaux, comment cela fonctionne, et pourquoi c’est amusant. Ils ont confiance en eux et ils l’apprécient. Par conséquent, ils l’utilisent.

Et à l’époque de la découverte des médias sociaux, tout le monde se demandait, « Comment ces plates-formes font-elles de l’argent? »

Eh bien, maintenant nous avons la réponse.

En un mot, les publicités.

Plus les gens ont accès à ces plateformes, plus ils gagnent d’argent auprès des entreprises qui veulent vendre leurs produits à ces personnes.

Et aujourd’hui, 62% des personnes  vivant en Amérique du Nord ont un compte Facebook.

image collée 0 553

Puisque Facebook vend toutes ces données aux annonceurs, ils gagnent beaucoup d’argent.

Malheureusement, cela signifie également que la croissance d’une audience organique sur les plateformes de médias sociaux devient de plus en plus difficile.

Parce que Facebook, Linkedin, Pinterest et Instagram veulent que vous leur payiez de l’argent pour atteindre votre public.

Ils ne veulent pas que vous puissiez le faire gratuitement. Au moins, pas facilement.

Alors que les plateformes de médias sociaux peuvent ressembler à une idée simple et amusante à l’extérieur, la réalité est que chacune est une entreprise.

Pourtant, payer pour jouer vaut bien votre temps.

Non seulement une partie massive de la race humaine utilise les médias sociaux, mais ils l’utilisent régulièrement.

Plus de 75% des utilisateurs de Facebook et Instagram  visitent la plateforme au moins une fois par jour.

image collée 0 547

Et cela signifie que si vous faites de la publicité sur les plates – formes, les gens vontvous voir.

Les médias sociaux attirent les gens comme des fous, et il ne semble pas aller nulle part de sitôt.

Pour cette raison, de nombreux marketers et annonceurs utilisent encore les plateformes pour diffuser leurs produits et messages, malgré les modèles «pay-to-play».

Prenez simplement Facebook, par exemple. 93% des annonceurs de médias sociaux utilisent des publicités Facebook .

image collée 0 517

Cependant, même le grand nombre de spécialistes du marketing et d’annonceurs qui utilisent les médias sociaux pour parrainer leurs entreprises ont du mal à mesurer quantitativement leur efficacité .

image collée 0 555

Et c’est une vérité préjudiciable.

Pas seulement pour votre esprit, mais pour votre portefeuille. Peut-être que si vous essayez seulement de cultiver une suite organique sur les médias sociaux, alors ce n’est pas aussi préjudiciable.

Après tout, vous allez probablement investir moins d’argent tout en essayant de développer un suivi organique.

Cependant, les plateformes de médias sociaux essaient intentionnellement de vous faire payer.

Donc d’abord, je vais discuter pourquoi et comment cela se passe sur les plates-formes de médias sociaux et ensuite mettre en place des stratégies pour vous aider à tirer le meilleur parti de vos efforts de publicité.

Pourquoi les médias sociaux sont-ils « pay-to-play »?

Auparavant, vous pouviez développer un réseau de médias sociaux avec un peu de créativité et de détermination.

Maintenant, cependant, vous avez également besoin de billets d’un dollar.

Et plus vous en avez, mieux vous pourrez atteindre votre public.

C’est, bien sûr, exprès.

Les sites de médias sociaux vous demandent de payer pour atteindre votre marché idéal. Ils ne veulent pas que vous puissiez l’atteindre gratuitement, et ils ne veulent surtout pas que vous puissiez devenir viral sans payer pour cela.

Au fil des ans, cette vérité devient de plus en plus répandue.

À mesure que les plateformes de médias sociaux s’établissent, elles peuvent obliger les entreprises à payer davantage pour atteindre leurs marchés cibles.

Et ils le font. Avec véhémence.

En effet, en moyenne, les marques n’atteignent que 6% de leurs fans  sans publicité payante.

Clairement, ce n’est pas très prometteur.

De plus, l’ engagement moyen de Facebook  est sur une pente descendante.

image collée 0 551

En d’autres termes, non seulement il est difficile d’atteindre votre public idéal, mais il est presque impossible de les faire participer.

La réponse, bien sûr, est de lancer des publicités payées.

À mesure que le cours de l’action de Facebook a augmenté, la portée organique moyenne des pages d’entreprise a diminué .

image collée 0 511

Pourquoi donc?

Parce que, encore une fois, Facebook ne veut pas que vous construisiez une suite gratuitement. Ils veulent que vous payiez pour cela.

Il suffit de considérer ce bouton de promotion qu’ils encouragent constamment les entreprises à cliquer .

image collée 0 514

Si vous avez une page Facebook, vous savez exactement de quoi je parle.

Vous recevez probablement même des notifications occasionnelles vous disant de booster votre message pour 5 $ ou 10 $.

C’est un excellent moyen pour Facebook de gagner de l’argent. Mais ce n’est peut-être pas un excellent moyen de gagner de l’argent.

Et ce bouton d’amplification devient encore plus tentant quand vous découvrez que Facebook ne montrera même pas votre message à tous vos abonnés actuels.

Il suffit de considérer ce post. Ma page compte près de 920 000 abonnés, mais Facebook n’a diffusé le message qu’à environ 15 000 personnes.

Est-ce juste parce que seulement certaines personnes ont été sur Facebook au moment de la publication?

Non, ce n’est pas le cas.

C’est en fait parce que Facebook restreint intentionnellement le nombre de personnes qu’une page peut atteindre avec leurs messages organiquement. Ils veulent que vous cliquiez sur ce bouton, et ils veulent que vous le fassiez aussi souvent que possible.

Plus vous en faites, plus ils gagnent d’argent.

Ce n’est, bien sûr, qu’un exemple du climat de plus en plus cher des médias sociaux dans lequel les annonceurs se trouvent.

Alors, que pouvez-vous faire pour obtenir le plus pour votre argent cette année?

Plus précisément, cinq choses. Voici ce qu’ils sont.

1. Comprendre vos objectifs publicitaires

Étant donné que chaque publicité vous coûtera cher, vous ne devriez pas en lancer une à moins que vous n’ayez d’abord déterminé quel est l’objectif de la publicité.

Si vous ne le savez pas, il est probablement préférable que votre compte bancaire renonce à payer pour une annonce.

Le processus n’a pas besoin d’être compliqué, cependant.

Commencez simplement par regarder votre entonnoir, de la prise de conscience à la considération de la transaction .

image collée 0 526

Ensuite, demandez-vous où la publicité tombe dans cet entonnoir. Quel est l’objectif final de l’annonce?

Trafic ? Conversions? Sensibilisation à la marque

L’objectif de votre annonce doit avoir un impact direct sur la copie, l’image et le message que vous envoyez. Si vous n’avez pas d’objectif direct pour votre annonce, vous ne devez pas diffuser l’annonce en premier lieu.

Surtout qu’une annonce qui ne réussit pas vous coûtera beaucoup d’argent et de temps.

Naturellement, il existe une variété d’objectifs différents que vous pouvez choisir.

Cette annonce , par exemple.

image collée 0 529

Essaie de faire quelque chose de bien différent de cette annonce .

image collée 0 533

L’un essaie de renforcer la notoriété de la marque et de renforcer l’image de marque de Buffer, tandis que l’autre essaie de vendre le produit SaaS de Buffer.

L’un est en haut de l’entonnoir et l’autre en bas de l’entonnoir.

Parfois, vous souhaiterez diffuser des annonces sur un contenu que vous avez créé sur votre site Web.

D’autres fois, vous voudrez simplement vendre votre produit.

Le but que vous choisissez pour votre campagne publicitaire aura également un impact sur l’audience que vous ciblez.

Si vous essayez de renforcer la notoriété de la marque, vous pouvez essayer de cibler des personnes qui n’ont jamais entendu parler de votre entreprise.

Mais si vous tentez de générer des conversions, il est probablement préférable de diffuser des annonces auprès de personnes qui vous connaissent déjà et qui ont indiqué qu’elles souhaitaient acheter.

Une chose est sûre, cependant. Si vous ne savez pas quel est le but de votre publicité, alors vous n’avez pas vraiment de publicité du tout.

Commencez par définir un objectif pour votre annonce et ne diffusez pas l’annonce avant de l’avoir déterminée.

2. Choisissez la bonne plateforme de médias sociaux

Chaque plate-forme de médias sociaux est différente.

Certaines plateformes de médias sociaux sont idéales pour la publicité B2B  tandis que d’autres sont excellentes pour la publicité B2C. Pourtant, certains travaillent pour les deux.

Non seulement cela, mais chaque plate-forme offre également différentes options de publicité.

Sur Facebook, vous pouvez cibler des audiences personnalisées et similaires, dont nous parlerons un peu plus à ce sujet.

Et sur LinkedIn, vous pouvez cibler des publics assortis.

Avec Pinterest, vous pouvez utiliser des punaises Shoppable.

Mais surtout, Facebook apparaît comme l’option préférée des marketeurs et des annonceurs partout dans le monde.

En fait, 95% des commerçants ont  déclaré que Facebook produit le meilleur retour sur investissement pour leurs publicités.

Comme vous pouvez le voir, Twitter, Instagram et LinkedIn tombent aux deuxième, troisième et quatrième places.

Si vous cherchez à faire de la publicité sur les médias sociaux, vous devriez au moins considérer ces quatre principales plateformes.

Pourtant, une plate-forme fonctionnera mieux pour B2B tandis qu’une autre fonctionne mieux pour B2C. Et l’un fonctionnera mieux pour le SaaS tandis qu’un autre fonctionnera mieux pour les produits physiques.

Comment pouvez-vous décider quelles plateformes utiliser et lesquelles ignorer pour votre entreprise et votre ROI?

Eh bien, si vous faites du marketing pour une entreprise B2B , alors LinkedIn, Twitter et YouTube devraient figurer en tête de votre liste de marketing.

image collée 0 543

Cependant, gardez à l’esprit que, sur LinkedIn, vous ne pouvez pas faire un très bon travail de vendre vos produits réels.

Pour générer des leads, la plateforme est remarquable. Mais pour générer des conversions , pas tellement.

Twitter est idéal pour les annonces rapides qui génèrent des prospects et des conversions. Et YouTube est peut-être la meilleure plate-forme pour établir une connexion significative avec votre audience, car elle est basée sur du contenu vidéo.

Voici un aperçu rapide de chaque plate-forme de médias sociaux et de leurs spécialités .

image collée 0 508

En particulier, vous remarquerez:

Pinterest est génial si vous avez un public féminin, Twitter a la plus grande pénétration aux États-Unis, Facebook est principalement sur mobile, Instagram concerne les images, Google+ compte 300 millions d’utilisateurs actifs et LinkedIn est orienté B2B.

Ces différences uniques devraient avoir une incidence sur l’endroit où vous faites de la publicité et sur les publicités que vous utilisez.

Et chacun vous coûtera de l’argent parce que chaque plate-forme de médias sociaux est une entreprise.

Vous devez donc choisir la plate-forme qui vous fournira le meilleur retour sur investissement. De cette façon, vous ne gaspillez pas votre argent durement gagné sur une plateforme qui ne fonctionne tout simplement pas avec votre entreprise.

3. Cibler des audiences personnalisées et similaires

Voici ce que vous ne voulez pas faire.

Vous ne voulez pas payer pour des publicités, les exécuter pendant des semaines et recevoir peu ou pas d’attention.

Malheureusement, c’est souvent ce qui arrive lorsque les spécialistes du marketing diffusent des publicités sans prendre les précautions nécessaires. Ou au moins, avoir les connaissances nécessaires.

Prenez, par exemple, le public que vous choisissez de cibler.

Vous pouvez cibler tout le monde dans le monde des médias sociaux avec les bons intérêts. Vous pouvez également cibler des personnes qui ressemblent à votre public actuel.

Dans la plupart des cas, cette dernière option est beaucoup plus efficace.

Heureusement, la plupart des plateformes de médias sociaux offrent une variation de ce que Facebook appelle les audiences personnalisées et ressemblantes.

image collée 0 541

LinkedIn appelle les audiences et les appels Twitter à des audiences personnalisées.

Mais la fonctionnalité est largement la même dans tous les domaines.

Alors, que fait exactement la fonctionnalité?

Eh bien, cela vous permet de cibler des publics similaires à vos publics actuels.

Imaginez, par exemple, que vous ayez une liste de courriels qui connaît un succès incroyable. Votre taux d’ouverture, votre taux de clics et votre taux d’interaction sont remarquables pour votre secteur.

Avec les audiences client et sosies, vous pouvez tirer parti de cette liste de diffusion.

La fonctionnalité vous permet de faire l’une des deux choses.

  1. Ciblez votre liste de diffusion ou un autre public prédéterminé.
  2. Ciblez un public similaire à votre liste de diffusion ou à un autre public prédéterminé.

Les avantages de ces fonctionnalités sont évidents.

Si vous avez un public qui a déjà du succès, alors cibler ces mêmes personnes ou personnes avec une attitude similaire et démographique est susceptible de tirer des résultats.

Dans le cas des audiences ressemblant à Facebook, les annonceurs bénéficient d’ une qualité et d’une échelle plus élevées  que les autres options de publicité.

image collée 0 557

Toutefois, l’utilisation de cette fonctionnalité pour l’une de vos campagnes sur les réseaux sociaux nécessitera généralement l’installation d’un pixel de suivi sur votre site Web.

C’est à quoi ça ressemble sur Facebook .

image collée 0 535

Heureusement, c’est assez simple et n’importe qui peut le faire.

La plupart des plateformes de médias sociaux vous guideront à travers les étapes pour le faire, et tout ce que vous avez à faire est de suivre.

Une fois le pixel installé, cette plate-forme de médias sociaux recevra des données de votre site Web pour comprendre le fonctionnement de votre annonce.

Combien de personnes visitent votre site Web? Combien de personnes convertissent? Ou combien de personnes abandonnent leur panier?

C’est toute l’information disponible si vous installez le pixel requis.

Ensuite, vous serez en mesure d’utiliser des audiences personnalisées et lookalike, en donnant à vos publicités le meilleur coup pour votre argent marketing.

4. Exécutez des annonces de reciblage

Semblable aux publicités de client et de ressemblance sont des annonces retargeting.

Ceux-ci permettent aux commerçants de montrer des publicités aux personnes qui ont pris (ou non) certaines actions sur leur site Web.

Encore une fois, vous n’avez accès aux annonces de reciblage que si vous installez le pixel de média social correspondant sur votre site Web.

La plupart des sites Web de médias sociaux, cependant, vous permettra de lancer des annonces de reciblage avec facilité.

Voici comment ils fonctionnent.

Quelqu’un visite votre site et le pixel des réseaux sociaux suit leurs actions. Supposons, par exemple, qu’ils mettent un objet dans leur panier, mais partez avant d’acheter.

Ensuite, quand ils vont sur Facebook, ils voient une publicité qui les cible avec l’article exact qu’ils ont ajouté à leur panier, offrant peut-être un rabais supplémentaire comme incitation .

image collée 0 504

Pour des raisons évidentes, les annonces de retargeting ont plus de succès que leurs homologues moins ciblés.

Mais à quel point les annonces de reciblage sont-elles efficaces?

En moyenne, ils reçoivent trois fois plus de clics et quatre fois plus de chances de convertir de nouveaux clients.

image collée 0 549

Voici à quoi ressemble parfois une annonce de reciblage. La personne visite le site Web, puis ils voient une publicité sur Facebook sur le même article .

image collée 0 531

L’autre aspect dans lequel les annonces de retargeting aident votre succès marketing est à travers différents appareils.

Dans le monde d’aujourd’hui, les gens utilisent plusieurs appareils. Ils regardent votre site Web sur leur ordinateur portable, puis sur Facebook sur mobile.

Comme vous pouvez le voir dans le tableau ci-dessous, les pourcentages d’appareils sont divisés presque également .

image collée 0 545

Avec les annonces de reciblage et un pixel de médias sociaux, les annonces ne dépendent pas des cookies, qui sont spécifiques aux appareils. Mais ils identifient souvent l’utilisateur réel.

Cela signifie que même si la personne a visité votre site Web sur son ordinateur portable, puis Facebook sur son téléphone, le pixel voit la personne au lieu des différents appareils.

Clairement, c’est une victoire pour votre stratégie de marketing.

Voici une publicité de reciblage, par exemple, dans laquelle  J. Crew Factory  offre une réduction pour un utilisateur qui a abandonné son panier.

image collée 0 520

Et un autre exemple .

image collée 0 537

Et un de plus.

image collée 0 539

Faites-le et vous êtes sûr d’obtenir plus pour votre argent sur vos dollars publicitaires.

Les annonces de reciblage sont moins risquées que la plupart des autres publicités, car elles ciblent des personnes qui, vous le savez, sont déjà intéressées par votre produit.

Vous devez juste leur donner un petit coup de pouce avant d’acheter.

Conclusion

Avec le temps, les médias sociaux vont seulement devenir plus chers.

Chaque plate-forme essaie de gérer une entreprise, ce qui signifie qu’ils essaient de gagner de l’argent.

Vous êtes leur client.

Et votre client est leur produit. Heureusement, l’histoire n’est pas mauvaise.

Les médias sociaux sont remarquables pour trouver et cibler votre public.

Même si vous devez maintenant «payer pour jouer», à condition d’utiliser judicieusement vos dollars, vous pouvez utiliser les médias sociaux pour faire de la publicité pour vos produits et faire croître votre entreprise.

Les quatre éléments sur lesquels vous souhaitez vous concentrer sont la compréhension de vos objectifs publicitaires, le choix de la bonne plate-forme de médias sociaux, le ciblage d’audiences personnalisées et similaires, et la diffusion d’annonces de retargeting.

Ensuite, et seulement alors, vous obtiendrez le meilleur pour votre argent dans le climat des médias sociaux coûteux que vous vous trouvez.

Quelle stratégie utilisez-vous pour obtenir le meilleur retour sur investissement de vos publicités sur les médias sociaux?

 

Source : Neipatel.com

X
COMMANDE