Les 6 erreurs courantes avec les recherches de mots-clés

Les 6 erreurs courantes avec les recherches de mots-clés

Avant de placer des mots-clés, place d’abord à la réflexion. En effet, la première et principale étape réside dans votre stratégie de référencement. Alors, avant de vous de lancer, voici les 7 erreurs les plus courantes lors d’une recherche de mots-clés. Évitez ces erreurs et vous mettrez en place une stratégie de recherche de mots-clés réussie.

1. Une recherche de mots-clés trop rapide

Faire une bonne recherche de mots-clés peut être un processus long et difficile. Pourtant nous avons tendance à nous précipiter. Nous pensons ainsi, souvent à tort, savoir ce que notre public recherchera.

Ne faites pas cette erreur ! Prenez le temps de vous plonger dans la tête de votre public. Quels mots utilisent-ils ? Quels termes recherchent-ils ?

Le résultat de votre recherche doit se conclure sur une liste exhaustive de mots-clés. Assurez-vous de mettre à jour régulièrement cette liste car votre public cible peut changer, tout comme votre orientation commerciale ou vos besoins d’affaires.

2. Viser des mots-clés irréalistes

Assurez-vous de viser des mots-clés réalistes. Certaines niches sont très compétitives. Il est difficile de se classer dans des créneaux concurrentiels si vous commencez à peine votre site Web ou votre entreprise. Si vous débutez, vous ne devriez pas viser les mots-clés compétitifs (pour le moment). Concentrez-vous plutôt sur les mots-clés de second couteau (qui sont plus faciles à classer et qui ont plus de chances d’être convertis).

Par exemple, si vous commencez un blog sur le fitness, il sera trop difficile de commencer le classement avec le terme ‘fitness’. Découvrez quels aspects de votre blog sont uniques et essayez d’établir un classement avec ces termes.

Le classement des mots-clés compétitifs devrait faire partie d’une stratégie de recherche de mots-clés réussie sur le long terme.

3. Des mots-clés non pertinents

Les mots-clés devraient être les mêmes que ceux utilisés par vos clients. Imaginez-vous comme un utilisateur de votre site Web et trouver les mots que vous googliserez pour rechercher votre site.

Par exemple : vous vendez des robes pour des galas. Dans votre marketing, vous appelez ces robes  » robes de gala « . Cependant, les gens ne recherchent pas la  » robe de gala « . Ils recherchent ‘robe’ ou ‘robe du soir’. Vous n’obtiendrez pas beaucoup de trafic pour le terme de recherche ‘robe de gala’ comparé aux termes de recherche ‘robe’ ou ‘robe de soirée’.

4. Ne pas spécifier le singulier ou le pluriel

Vérifiez toujours si vous devez cibler le pluriel ou le singulier d’un mot-clé. Devriez-vous viser un  » chausson de danse  » ou des  » chaussons de ballet  » ? Est-ce que les gens recherchent une ‘maison de vacances’ ou des ‘maisons de vacances’ ?

Vérifiez toujours si vous devez utiliser le singulier ou le pluriel avec Google Trends. Pensez aussi à l’intention des personnes qui recherchent votre mot-clé. Quelqu’un qui cherche la version singulière d’un mot-clé peut chercher de l’information, tandis que quelqu’un qui cherche la version plurielle peut chercher une comparaison de produits.

Dans tous les cas, l’utilisation du singulier ou du pluriel dépend de votre mot-clé spécifique.

5. Viser des mots-clés sans trafic

Les mots-clés composés de plusieurs mots sont un excellent moyen de commencer votre stratégie de mots-clés. Ces mots attirent moins de trafic, mais vous aurez plus de chance de convertir vos visiteurs en acheteurs ou en visiteurs réguliers.

Les gens qui utilisent des termes spécifiques, pour chercher exactement ce que vous écrivez, sont tout simplement de très bons correspondants. Cependant, si votre mot-clé est trop spécifique et ne reçoit pas de trafic, cela n’aidera pas votre référencement. Donc, assurez-vous de viser des mots-clés composés !

6. Oublier d’évaluer si vos mots clés sont les bons

Assurez-vous de vérifier si vos mots-clés fonctionnent bien. Vous devez évaluer régulièrement si les gens trouvent réellement vos articles. Pour ce faire, googlez votre mot-clé de temps en temps.

Mais sachez que les résultats de votre recherche peuvent être biaisés parce que Google a une recherche personnalisée. Donc, utilisez une session de navigation privée, et vérifiez si votre article apparaît dans les résultats.

Source : http://planethoster.com

Hack de croissance Facebook : Comment nous eu avons 10K véritable « Likes » en 6 mois

Hack de croissance Facebook : Comment nous eu avons 10K véritable « Likes » en 6 mois


Grâce aux plateformes sociales telles que Facebook, l’obstacle à l’entrée dans l’entrepreneuriat n’a jamais été aussi bas, l’accès aux données n’a jamais été aussi facile et les outils disponibles n’ont jamais été aussi puissants qu’ils le sont aujourd’hui. Mais vous devez avoir certaines compétences pour que ces plates-formes fonctionnent pour vous.

L’un des outils les plus populaires et les plus puissants est la plate-forme de publicité de Facebook, qui permet de cibler des personnes aussi spécifiques que votre voisin aimant les oursons gommeux, qui se mariera l’année prochaine et qui fait beaucoup de shopping en ligne.

Des études de consommation et des publicités qui vous auraient coûté 100 000 $ peuvent maintenant être réalisées avec quelques tests et des publicités sur Facebook. Les connaisseurs développent des entreprises de plusieurs millions de dollars avec des coûts de marketing quasi nuls. Alors, êtes-vous au courant?

Si vous n’êtes pas sûr, ne vous inquiétez pas. Dans cette étude de cas, je partagerai une partie de ma propre sauce secrète: Comment j’ai permis à la communauté de ma startup de croître à plus de 10 000 fans très engagés, pertinents et très réels, en ne dépensant que 6 centimes par personne et moins de 1 000 $ en publicités Facebook .

Depuis que j’ai compris comment faire cela, je l’ai répliqué pour plusieurs autres startups (vous en verrez des exemples aussi!) Et leur ai appris à modifier leur page Facebook par croissance, en peaufinant ma formule à chaque fois. Voici tout ce que j’ai appris, les paramètres exacts des annonces que j’utilise et les principes sous-jacents qui vous aideront à conquérir les publications et les publicités Facebook.

L’anatomie d’un message très engageant sur Facebook

La devise du marketing sur Facebook est la publication, alors décrivons d’emblée ce qui constitue une publication engageante. Si vous ne connaissez pas ces bases, vous aurez peut-être du mal à réussir avec la publicité sur Facebook. Les conseils suivants peuvent s’appliquer à la fois aux publications organiques et aux publications publiées.

Au début de mon entreprise NomadApp , nous étions trop axés sur les médias sociaux en tant que canal d’acquisition . Nous étions impatients et voyions cela comme un endroit où nous informions les utilisateurs de notre  développement, leur demandions de tester notre  application et de répondre à nos  enquêtes. Nous avons essayé, échoué et appris notre première leçon:

1. Votre page concerne votre public, pas vos affaires.

Au moment où nous avons cessé de parler de nous et nous sommes concentrés sur notre public et le type de contenu qu’ils aiment, notre page a explosé. Ne demandez pas à vos abonnés de faire quelque chose à chaque publication – ce n’est pas ainsi que vous développez la confiance. Personne ne s’engagera. Ne soyez pas impatient. Au début (avant que vous ayez en moyenne 30 à 40 personnes aimées sur chaque article), produisez simplement un contenu amusant, amusant, qui crée des émotions et apporte une réelle valeur à la communauté.

La valeur peut prendre de nombreuses formes.

Pour nous, le modèle STEPPS de Jonah Berger a changé la donne. Dans son livre Contagious , il définit six compartiments dans lesquels le contenu partageable se situe:

  • Monnaie sociale (contenu qui donne à votre public le statut et le surpasse d’autres);
  • Déclencheurs (crochets qui gardent une idée en tête et le bout de la langue);
  • Émotion (contenu qui crée tout type de réaction émotionnelle chez les personnes);
  • Sujets publics (contenu sur des sujets dont le monde parle déjà);
  • Valeur pratique (savoir que les gens recherchent et peuvent appliquer immédiatement, tels que des tutoriels de cuisine);
  • Histoires (histoires que les gens peuvent raconter).

Tout le reste va à peine déclencher l’engagement d’un public.

En ce qui concerne ce qui ne  tombe pas dans ces catégories: demander un retour d’information, demander aux gens d’acheter un produit dont ils n’ont jamais entendu parler, et les tenir «au courant» de ce que vous faites en tant que marque, sans les avoir une relation avec vous en premier.

Une fois que vous avez la confiance et l’attention des personnes, vous pouvez les accrocher correctement et leur demander de télécharger votre application. Ne soyez pas romantique à propos de tout ce qui, selon vous, devrait être votre message. Vous travaillez pour votre public. Ils dictent le type de contenu que vous publiez.

Voici un exemple de publication qui n’a pas bien fonctionné pour les raisons susmentionnées et qui a mieux fonctionné après quelques ajustements.

Croissance-hack votre page Facebook- NomadApp.co Facebook Post et statistiques d'engagement

Le message commence par une question («Rejoignez la tribu des voyageurs») sans expliquer les avantages pour le public. Il est également complètement indépendant de la photo. Vous ne devez jamais mélanger deux appels à l’action différents dans un même poste. La deuxième grosse erreur est le lien court ifttt. IFTTT est un excellent service pour automatiser certains de vos processus d’entreprise. Cependant, le lien sur la chronologie permet à tout le monde de voir facilement que nous avons publié le message via un service d’automatisation, ce qui lui fait perdre confiance. De plus, la deuxième partie de l’article ne correspond pas du tout au début. Nous invitons une personne à crier mais nous ne pouvons pas la taguer car c’est son nom Instagram. Grosse erreur. Vous devez toujours partager le contenu de manière native (donc, si vous partagez une image sur Facebook, ne leur associez pas leur nom Instagram; faire un travail supplémentaire pour savoir comment on les appelle sur Facebook et les étiqueter correctement). Ce message a été vu par seulement 10 personnes pour une raison.Cela ne méritait  plus.

Nous avons appris de nos erreurs. Voici à quoi ressemble l’un de nos messages à succès.

Croissance-hack votre page Facebook- NomadApp.co Facebook Post et statistiques d'engagement

Cet article sur la Cappadoce est similaire au précédent dans son concept, à une différence près: nous avons réellement mis le travail en œuvre pour apporter de la valeur au public. La copie a un seul but: inspirer et divertir les gens. Pourquoi les gens partageraient-ils cela? Peut-être pour montrer leur intérêt pour les voyages? Peut-être pour montrer leur calendrier qu’ils ont été à cet endroit? En partageant cet endroit, les gens ont fière allure dans les délais impartis. En outre, le post est bien documenté et nous avons déployé des efforts supplémentaires pour trouver la page Facebook d’Instimmer afin de pouvoir les marquer correctement.

La poste a atteint plus de 60 «goûts biologiques» en trois heures. Après avoir constaté que cela avait bien fonctionné, nous avons augmenté le prix de 4 $ pour les fans de notre page et leurs amis.

Obtenez un accès instantané gratuit à 28 stratégies marketing éprouvées pour les startups ici!

2. Ne créez pas trop de liens; créer du contenu natif.

Oui, il est tentant d’utiliser simplement Buffer ou un outil comparable pour publier tous les contenus de votre blog sur votre page Facebook ou créer un lien vers vos vidéos YouTube. Malheureusement, l’algorithme de Facebook n’aime pas que vous vous connectiez hors de la plateforme. Ils sont très gourmands avec leur trafic et veulent garder les gens sur leur site web. Essayez de fournir la majeure partie de votre valeur directement dans le message et téléchargez des vidéos en mode natif.

Vous pouvez vraiment voir la différence dans cet exemple ci-dessous. Le fondateur de Calroo Family Organizer , une application qui vous aide à organiser vos tâches familiales occupées, publie un excellent contenu depuis plus d’un an. Cependant, la page ne grandissait pas du tout et son engagement était faible. La raison? La plus grande partie du contenu était constituée de billets de blog auxquels elle était simplement liée ou qui appelaient à l’action sans avoir créé la confiance nécessaire avec le public.

Croissance-pirater votre page Facebook- Calroo Facebook Post et statistiques d'engagement

Chaque fois que nous avons commencé à nous concentrer sur le contenu divertissant de Facebook que le public pourrait comprendre, l’engagement a grimpé en flèche.

Croissance-pirater votre page Facebook- Calroo Facebook Post et statistiques d'engagement

À titre indicatif, la création de contenu natif ne nécessite pas beaucoup de temps. Canva est un excellent outil pour créer des citations ou des dessins originaux . Grâce à cet outil, il est facile et rapide de créer et de redimensionner du contenu par lots afin de l’optimiser pour chaque plate-forme de média social.

3. Le contenu original n’est pas toujours le meilleur contenu.

Ne créez pas avant d’être un maître en curation! Avez-vous envisagé de partager du contenu viral provenant d’autres sources? Bien souvent, les fondateurs consacrent le plus clair de leur temps à créer leurs propres conceptions et morceaux de contenu, alors qu’ils auraient pu simplement organiser du contenu déjà surperformé sur d’autres pages ou sur d’autres plates-formes de médias sociaux. Faites attention aux problèmes de copyright ici! Toujours créditer le créateur du contenu original ou demander la permission au cas où vous ne seriez pas sûr de pouvoir partager son contenu.

Croissance-pirater votre page Facebook- NomadApp.Co Facebook Post et statistiques d'engagement

Pourquoi passer des heures et des heures à créer du contenu si une citation en noir et blanc que vous pouvez trouver sur Pinterest fonctionnera aussi bien, voire mieux?

La création de contenu populaire est un excellent moyen d’avoir une idée de ce que votre public aime sans passer des heures et des heures à le créer vous-même. C’est comme être un DJ pour la musique que votre public aime toujours. Une fois que vous avez une meilleure idée de ce qui fonctionne bien sur votre page, il est judicieux de saupoudrer votre propre contenu, ce qui vous aidera à vous positionner en tant que créateur de contenu unique et à vous développer en tant que marque.

C’est exactement ce que nous avons fait avec NomadApp. Notre premier article de blog original a été un énorme succès.

Croissance-pirater votre page Facebook- Facebook Post et statistiques d'engagement

Ci-dessus, une capture d’écran de notre article de blog qui a touché près de 60 000 personnes avec un budget publicitaire inférieur à 50 USD. Les gens ont adoré! Mais seulement parce que nous avions déjà une communauté et suffisamment d’expérience des publications récentes pour savoir exactement ce que notre public aime et avec lequel il s’engage.

Obtenez un accès instantané gratuit à 28 stratégies marketing éprouvées pour les startups ici!

Alors maintenant que vous avez les principes de base sur la façon de créer un contenu relatable et partageable à grande échelle, nous passons directement aux stratégies sur la façon de hacher votre page Facebook à la croissance et de lancer des publicités Facebook réussies. Ces stratégies publicitaires nous ont permis d’obtenir plus de 10 000 likes sur notre page NomadApp en moins de six mois, pour un total inférieur à 1 000 USD.

Nous nous concentrons ici sur les jeunes entreprises en démarrage ou celles qui souhaitent créer une marque et une communauté personnelles. Une chose qui va de soi est que vous devez d’abord connaître votre public cible et le thème de votre page, comme les voyages, les piges, les responsabilités parentales, etc. Plus vous êtes précis, mieux c’est.

Si vous ne savez pas encore qui est votre public cible, je vous recommande vivement de lire le livre Contagious et de suivre le cours gratuit MIT: Entreprenariat 101: qui est votre client? sur edX .

Une fois que vous savez exactement quel est votre public cible, vous pouvez exécuter avec succès les trois prochaines étapes:

  • Construisez une communauté ciblée et engagée autour de votre sujet principal et d’un intérêt commun en mettant en place une campagne publicitaire «J’aime» sur Facebook;
  • Utilisez des publications boostées pour alimenter votre communauté et continuer à augmenter le nombre de pages J’aime;
  • Diffusez des annonces qui génèrent du trafic et du trafic sur votre site Web.

Faisons le décomposer!

Croissance Hacking Facebook

1. Construisez une communauté ciblée qui aime votre page et s’engage dans votre contenu.

Chaque fois que vous configurez votre page Facebook, vous souhaitez d’abord créer une communauté de personnes qui s’engageront dans votre contenu. Autrement, ce n’est pas amusant de produire un contenu de haute qualité et d’obtenir un engagement nul. Le simple fait de mettre en place un contenu de qualité a peut-être déjà fonctionné, mais aujourd’hui, il est presque impossible de faire grandir votre public uniquement de manière organique (sur Instagram , Twitter ou Pinterest, c’est encore plus facile). Alors, dans un premier temps, mettez en place une campagne hyper ciblée sur la page Facebook J’aime.

Notre annonce la plus performante a été celle intitulée «Volés aux concurrents» (voir la capture d’écran ci-dessous). Si cela vous inquiète, nous ne les volons pas vraiment, nous utilisons simplement leurs fans de pages dans notre public cible.

Croissance-hack votre page Facebook- Paramètres de campagne publicitaire Facebook

Comme vous pouvez le constater, nous avons obtenu 3 325 pages préférées pour seulement 7 cents chacune et un score de pertinence de 9 (sur 10). C’est le meilleur résultat d’une campagne avec des adeptes ciblés (et non pas de faux j’aime de click click fermes) que j’ai jamais vue.

Comment créez-vous une annonce comme ça?

Pour ce faire, sélectionnez «Engagement» comme objectif, puis «J’aime la page»:

Croissance-hack votre page Facebook- Paramètres de campagne publicitaire Facebook

Allez-y et donnez un nom à votre campagne. La page de configuration de la campagne apparaît, vous permettant de sélectionner votre public et de concevoir la publicité.

La clé d’une annonce réussie: le bon public cible

L’outil de ciblage de Facebook est incroyable. Vous pouvez être aussi précis que «des mères ciblées qui habitent à 64064 Lee, Kansas City, dans le Missouri, aux États-Unis et qui sont intéressées par les boulangeries et achètent beaucoup de choses en ligne avec une carte de crédit.» Jouez avec les paramètres et apprenez à connaître l’outil.

Cependant, nos annonces les plus performantes ciblent les personnes qui aiment déjà les pages Facebook d’autres marques ou influenceurs de notre espace. Pour la niche de NomadApp, il s’agit principalement d’autres blogueurs et influenceurs de voyages comme Nomadic Matt, Traveldudes, World Nomads, etc. REMARQUE: toutes les pages ne figureront pas ici; une page doit avoir un certain nombre d’adeptes pour être considérée comme un intérêt pour l’outil de ciblage.

Croissance-pirater votre page Facebook- Paramètres de ciblage Facebook

Voici un autre exemple montrant les paramètres de ciblage d’une annonce que nous avons diffusée pour l’application d’organisation familiale Calroo, en appliquant les mêmes principes:

Croissance-pirater votre page Facebook- Paramètres de ciblage Facebook

Encore une fois, nous nous sommes concentrés sur les gros blogs pour maman, les pages sur les responsabilités parentales sur Facebook et les communautés de niche qui ont suscité l’engagement de leurs publics.

Pourquoi cibler d’autres pages?

Vous souhaitez cibler des publics de pages ou de communautés qui ont déjà effectué le travail à votre place. Pourquoi? Ces pistes sont plus susceptibles de se convertir et sont donc moins chères.

Ne ciblez pas des personnes basées sur des intérêts tels que la «parentalité» ou des catégories similaires. Celles-ci sont trop larges. Vous ne savez pas si ces personnes sont susceptibles de s’engager. Mieux encore, ciblez une page de votre domaine qui suscite beaucoup d’engagement. En règle générale, je suggérerais de ne cibler que les pages ayant en moyenne au moins 30 « J’aime » par publication.

Mais n’allez pas pour d’énormes publications ou pages. Imaginez cibler les adeptes d’Airbnb lorsque vous ciblez les routards. Airbnb a des millions de goûts sur Facebook, mais ils ne sont pas assez spécifiques. Votre mère pourrait aimer Airbnb, mais elle ne s’engagera probablement pas dans votre entreprise de backpacker, démarrage à faible coût et pour le piratage de voyages! Vous perdez votre budget marketing en publicité.

Il est bien préférable de cibler des blogs et des pages d’influence de petite taille et engagés. Trouvez le bon endroit avec des pages qui ne sont pas si grandes qu’elles ont une tonne d’adeptes non pertinents, et pas si petites qu’elles ne peuvent pas être considérées comme une catégorie d’intérêt sur Facebook. Ce site privilégié compte généralement entre 25 000 et 200 000 adeptes.

Nous suggérons le processus suivant: Faites un peu de recherche en parcourant simplement Facebook pour rechercher de grands influenceurs dans votre créneau. Vérifiez la qualité de leur engagement sur la page (vous ne souhaitez pas cibler des pages avec des milliers d’adeptes, mais rien sur leurs publications), ajoutez-les à votre liste de comptes cibles. Revenez ensuite à l’outil Audience des publicités Facebook et recherchez les pages de votre liste pour vérifier si elles sont considérées comme un intérêt. Une fois que cela est fait, cliquez sur les suggestions pour voir les autres pages que Facebook pense similaires.

Croissance-pirater votre page Facebook - Facebook Targetting

Dans la capture d’écran ci-dessus, vous pouvez voir à quoi ressemblent ces suggestions dans l’outil d’audience de Facebook. Si vous ne les connaissez pas, recherchez-les et assurez-vous qu’ils correspondent à votre public et obtenez un engagement approprié. S’ils le font, ajoutez-les à la liste des comptes cibles et répétez cette procédure jusqu’à ce que vous disposiez d’au moins cinq pages différentes sur votre liste. Assurez-vous de cliquer sur «Enregistrer cette audience»!

Création d’annonce

Facebook vous permet de télécharger jusqu’à six images différentes pour tester celle qui convient le mieux. Testez différentes images et après une journée, orientez l’ensemble du budget vers celui qui a le mieux fonctionné en termes de coût par lecture ou de coût par clic et de taux de clic.

Croissance-hack votre page Facebook- NomadApp.co Facebook Preview Preview

Voici une autre publicité que nous avons créée pour Calroo: Le coût par équivalent est actuellement de 0,27 USD avec un score de pertinence de sept.

Croissance-hack votre page Facebook- Annonce Facebook Calroo Sponosored

En ce qui concerne le texte, nous utilisons habituellement cette formule:

  • Question ou déclaration qui suscite de l’intérêt
  • Proposition de valeur et bénéfice pour le public
  • Appel à l’action

Par exemple, le texte publicitaire de NomadApp est le suivant: «Vous voulez vraiment aller loin pour vraiment pas cher?» (Question qui suscite l’intérêt et montre les avantages pour le public); “Obtenez NomadApp! Catch wanderlust! ”(Appel à l’action).

Cette stratégie publicitaire nous a valu plus de 10 000 «j’aime» sur notre page NomadApp en moins de six mois pour un total inférieur à 1 000 $.

Obtenez un accès instantané gratuit à 28 stratégies marketing éprouvées pour les startups ici!

2. Utiliser les messages boostés pour augmenter l’engagement

Une fois que votre page a suscité un vif goût, il est important de renforcer l’engagement dans vos publications pour obtenir plus d’interaction afin que vous puissiez construire votre communauté et susciter plus d’intérêt pour votre marque. Vous pouvez également utiliser cette stratégie pour inviter plus de gens à aimer votre page (nous en parlerons plus tard).

Pourquoi augmenter les publications à votre public et à leurs amis? Parce qu’ils vous connaissent déjà et sont plus susceptibles de s’intéresser à votre contenu qu’un public froid.

Pendant longtemps, nous avons hésité à dépenser de l’argent pour les publications boostées de Facebook. Cependant, il est un fait que Facebook limite la portée organique des pages commerciales et ne diffuse des publications que pour une fraction de votre public. Nous avons appris qu’un très petit budget en annonces boostées peut aller très loin et nous aide à interagir avec un pourcentage plus élevé de nos fans.

Sur les publications qui réussissent déjà, cliquez sur « boost post » et créez une annonce pour atteindre davantage de personnes.

Croissance-pirater votre page Facebook- Page Facebook NomadApp.Co

Après avoir cliqué sur le bouton Boost Post, les paramètres d’audience apparaîtront.

Croissance-hack votre page Facebook- NomadApp.Co Boosted Facebook Post

Nous avons utilisé avec succès une approche en trois étapes que nous avons apprise de Scott Oldford pour dynamiser les publications:

  1. Premier jour: Boostez le message à votre auditoire pour seulement 1 $ ou 2 $ = «public chaleureux». Ils sont les plus susceptibles d’interagir avec votre contenu et ajouteront des preuves sociales à votre message en les aimant et en les commentant.
  2. Deuxième jour: Renvoyez le message aux personnes qui aiment votre page et leurs amis. 1 $ = «public chaleureux». Ils verront que leurs amis se sont déjà intéressés au contenu et sont également susceptibles de le faire.
  3. Troisième jour: Améliorez l’envoi aux internautes de votre choix en ciblant 2 $ – 5 $ = «public froid». À ce jour, votre publication contient de nombreux goûts, commentaires et partages. Ce public se sentira à l’aise de participer à la publication.

Une fois la publicité terminée, accédez à la liste des personnes qui ont aimé le message et invitez-les à aimer la page si ce n’est déjà fait.

Croissance-pirater votre page Facebook- Page Facebook NomadApp.Co

D’après notre expérience, tout le monde ne suivra pas votre invitation, mais un pourcentage d’entre eux le feront certainement.

3. Exécuter des annonces réussies pour générer du trafic et du trafic

Vous trouverez ci-dessous la publicité sur Facebook que nous avons utilisée pour aider notre client à vendre une maison de 400 000 $. Ces publicités (également appelées postes obscurs) sont celles qui envoient du trafic directement sur votre site Web.

Nous les appelons publications noires parce qu’elles n’apparaissent pas sur votre page, mais plutôt en tant qu’annonce dans les fils de nouvelles des personnes que vous ciblez. Vous pouvez facilement créer des annonces à partir de la plate-forme de gestion des annonces sur Facebook. Nous aimons choisir «trafic» comme objectif, afin d’envoyer le plus de gens possible au contenu de notre site Web.

Croissance-hack votre page Facebook- Campagne de publicités Facebook

C’est grâce à ces publicités que nous avons vendu une maison de 400 000 $ à Greenovate Construction.

Avec un budget total de 300 $ en dépenses publicitaires, nous avons eu 600 visiteurs de sites Web, 40 prospects (à raison de 1,10 $ chacun) et une vente. Nous avons également vendu une maison de 300 000 dollars avec des dépenses publicitaires de 400 dollars sur Facebook. Vraiment la peine!

Pour obtenir ce genre de résultats, nous avons utilisé la même stratégie que celle utilisée précédemment avec la campagne, telle que campagne pour NomadApp. Nous avons ciblé les personnes qui vivent dans la région et qui suivent des questions de construction, qui s’intéressent à la vie verte et qui travaillent pour des entreprises qui paient suffisamment bien pour s’assurer qu’elles sont des prospects qualifiés.

Voici un aperçu des paramètres de l’annonce:

Croissance-hack votre page Facebook- Campagne de publicités Facebook

En ce qui concerne la création publicitaire et le texte, nous avons suivi notre cadre éprouvé d’intérêt suscitant l’intérêt des étincelles, expliquant les avantages, appelant à l’action.

Croissance-hack votre page Facebook- Campagne de publicités Facebook

Ça a marché comme sur des roulettes!

Tant que vous comprenez le principal avantage que vous apportez à votre public cible , vous pourrez générer des résultats similaires avec cette stratégie publicitaire.

10 Tendances des médias sociaux à suivre en 2019

10 Tendances des médias sociaux à suivre en 2019

L’attention des consommateurs est dispersée sur diverses plates-formes sociales, sans parler des applications et autres diversions en ligne. Les marques qui espèrent capter l’attention et l’argent des consommateurs doivent rester en contact avec la façon dont leurs publics utilisent ces plateformes.

En fin de compte, au fur et à mesure que les tendances évoluent sur les médias sociaux, le marketing correspondant doit en faire autant.

À l’aube d’une nouvelle année, il est temps de se pencher sur la boule de cristal des tendances émergentes en matière de médias sociaux. Qu’est-ce qui va influencer les utilisateurs des médias sociaux ?

Qu’est-ce que cela signifie pour le marketing de marque ? Et de quoi devons-nous être conscients pour rester à jour et pertinents en 2019 ?

 

Voici les 10 principales tendances des médias sociaux à surveiller au cours de la nouvelle année.

1) Rétablir la confiance dans les plateformes de médias sociaux.

Les plateformes de médias sociaux continuent de croître chaque année – en fait, Facebook compte plus de 2 milliards d’utilisateurs actifs chaque mois. Cependant, le tableau n’est pas tout à fait rose. La confiance des consommateurs dans les médias sociaux est fragile.

Les utilisateurs se méfient de plus en plus de l’information qu’ils trouvent sur les médias sociaux. Les marketeurs peuvent contribuer à la situation lorsqu’ils ne parviennent pas à étiqueter correctement les messages publicitaires payants ou lorsqu’ils bombardent une plate-forme avec des publicités ciblées qui submergent les utilisateurs. Tout cela peut amener les utilisateurs à se méfier à la fois de la marque et de la plate-forme.

Les jeunes générations ont peu de tolérance à l’égard d’un marketing qui peut sembler malhonnête. Les marques devront chercher des moyens d’instaurer la confiance des consommateurs. Cela signifie qu’il faut se concentrer sur les moyens d’établir des liens authentiques avec les auditoires et de mettre en valeur leur humanité. Les marques ont besoin de communiquer avec leur public à un niveau significatif. Personne n’aime être constamment submergé de publicités. Pire encore, c’est lorsqu’on vous commercialise sans même vous en rendre compte.

2) Les médias sociaux et le storytelling.

La popularité des médias sociaux est enracinée dans le fait qu’ils nous permettent de partager nos expériences de vie avec nos amis et notre famille. Nous pouvons raconter nos histoires par le biais de nos messages, et nous pouvons voir un instantané de la vie de tout le monde par le biais de nos fils de nouvelles. Au début, c’était par le biais de messages écrits et de photos, mais le contenu vidéo est de plus en plus populaire.

Les médias sociaux s’adaptent et adoptent de nouvelles façons de permettre aux gens de raconter leur histoire et de partager leur récit avec le monde. Instagram, Snapchat et Facebook adoptent cette tendance et changent notre façon de consommer le contenu des médias sociaux.

Cela permet aux marques de partager plus d’histoires humaines, ce qui incitera le public à essayer leur produit. Raconter des histoires semble réel, immédiat et personnel, mais cela exige aussi un mélange de vidéos, d’images et de graphismes qui demandent plus de temps, et les marques doivent être plus créatives et réfléchies dans l’intention.

3) Construire une histoire de marque.

En plus d’affiner leurs histoires humaines, les entreprises devront construire un récit stratégique derrière leur marque. Les récits saisissent les moments et les expériences partagés entre un utilisateur et un produit ; ce sont les conversations qui ont lieu, et il s’agit souvent d’essayer de créer un changement plus large et plus positif.

Ces récits peuvent être diffusés par le biais des médias sociaux et des médias numériques, et ils reflètent ce que la communauté d’une marque en dit à leur sujet. Si une marque peut construire une plus grande histoire, elle aura de meilleures chances de succès.

social media love GIF {Graphiste et agence de communication en marketing digitale} - {Collectif graphiste} - {UNIXEL MARKETING}

Les récits de marque doivent être convaincants et conduire le public à l’action. Évaluez l’histoire de votre marque et assurez-vous qu’elle est inspirante et qu’elle se démarque du désordre des autres contenus des médias sociaux.

4) La qualité et la créativité l’emportent sur la quantité.

Les spécialistes du marketing réagissent souvent spontanément aux tendances en inondant les plateformes de contenu médiocre et sans inspiration dans l’espoir de suivre la vague des tendances. Les clients potentiels réagissent en se déconnectant et en rejetant rapidement les messages. Le seuil pour gagner l’attention et la confiance des clients a augmenté de façon exponentielle. Les spécialistes du marketing qui espèrent gagner la considération des consommateurs doivent être prêts à aller plus loin dans la création de contenu attrayant.social media twitter GIF {Graphiste et agence de communication en marketing digitale} - {Collectif graphiste} - {UNIXEL MARKETING}

En fin de compte, pour avoir un impact, les marques doivent être ciblées et créatives. Moins de contenu, s’il est créé de façon réfléchie et bien positionné, aura plus d’impact qu’une abondance de contenu qui n’est pas inspiré, lourd ou considéré comme superficiel ou terne.

5) Donnez un visage humain à votre marque.

L’image de marque personnelle est un must sur les médias sociaux. Donner un vrai visage humain à une marque est essentiel pour bâtir la confiance et la loyauté, surtout pour les petites entreprises relativement inconnues. L’image de marque personnelle donne à une entreprise un élément humain qui reliera naturellement les clients et rendra la marque plus reconnaissable. Les entreprises qui apprennent à favoriser leur élément humain auront un réel avantage sur celles qui se cachent derrière un logo.

Une tendance populaire dans l’humanisation d’une entreprise est de promouvoir la marque personnelle du propriétaire de l’entreprise ou d’un dirigeant de haut niveau. Cela peut se faire par le biais de blogs d’invités, de podcasts et de webinaires. Donner au public une vue de près du leader de l’entreprise peut renforcer la réputation de la marque.

Connexe : 7 règles pour construire une marque personnelle distinctive (et un bonus pour vous aider à démarrer)

6) Les influenceurs continuent de faire croître leurs collectivités.


Le marketing d’influenceurs continue de se développer et de croître sur les plateformes de médias sociaux. Les influenceurs sont des figures des médias sociaux qui ont rassemblé une communauté définie autour d’eux. Leurs nombreux adeptes (qui peuvent aller de milliers à plus d’un million de téléspectateurs) leur donnent de l’influence sur les autres. Ils peuvent être incroyablement efficaces en tant que vendeurs parce que nous faisons confiance aux personnes que nous suivons sur les médias sociaux.

Tout comme le marquage personnel, lorsqu’il est bien fait, le marketing d’influence donne une voix humaine aux marques. Le marketing d’influenceur est moins direct que les formes traditionnelles de publicité, mais il peut effectivement créer des façons authentiques de communiquer avec les clients.

7) Vidéos selfie et branding.

james franco selfie GIF {Graphiste et agence de communication en marketing digitale} - {Collectif graphiste} - {UNIXEL MARKETING}


La culture de l’égoïsme continue de s’épanouir sur les médias sociaux, la popularité de la photo de l’égoïsme évoluant vers la vidéo auto-enregistrée. Ces  » vidéos de selfie  » suscitent un vif intérêt de la part des utilisateurs des médias sociaux.
Comme la photo de selfie, la vidéo de selfie permet aux utilisateurs de capturer un moment dans le temps, mais le format vidéo permet aux utilisateurs de communiquer d’une manière plus profonde et plus personnelle qu’une photo ne le pourrait jamais.

Les vidéos d’autosatisfaction ont tendance à être courtes et à se sentir plus immédiates qu’un message écrit avec une photo.

Les entreprises doivent prendre note : les téléspectateurs passent des heures à regarder les vidéos de leurs amis sur Snapchat, Instagram et Facebook.

Les marques feraient bien de chercher des moyens d’intégrer un contenu vidéo « selfie » à la première personne dans le cadre de leur stratégie marketing.

La publicité traditionnelle peut être déconcertante pour les jeunes publics, qui sont plus prudents dans leurs achats et veulent une expérience plus authentique avec leurs marques.

La vidéo de selfie peut aider une marque à paraître plus fiable et digne de confiance.

8) Segmentez vos publics sociaux.

Alors que les marques parlent de leurs clients et de leurs publics, la réalité est que la plupart des entreprises auront des publics multiples. La segmentation est le processus qui consiste à organiser votre auditoire en groupes (ou segments) gérables afin que vous puissiez adapter votre message et vos communications aux préférences de chaque groupe. Les médias sociaux sont plus efficaces lorsque vous segmentez votre public afin d’être pertinent pour les bons groupes de personnes au bon moment.

Le fait de faire des suppositions au sujet de votre auditoire et de les mettre dans le même panier pourrait limiter votre capacité d’atteindre un plus grand nombre de personnes. Ainsi, plus vous en saurez sur votre public et sur les divers groupes qui le composent, mieux vous pourrez adapter votre message et vos récits à chaque segment.happy social media GIF by Yevbel {Graphiste et agence de communication en marketing digitale} - {Collectif graphiste} - {UNIXEL MARKETING}

9) Personnalisation hyper ciblée.

Les clients en sont venus à s’attendre à ce que les marques adaptent les offres spéciales et les rabais à leurs besoins et à leurs désirs. Pour être à la hauteur des attentes, les entreprises doivent intensifier leur jeu en matière de publicité ciblée. Presque toutes les plateformes de médias sociaux offrent un certain niveau de filtrage d’audience lorsque vous choisissez de payer pour la publicité. Ces options vont du simple ciblage géographique à des filtres avancés qui permettent d’affiner l’audience en segments très spécifiques.

Au cours de la prochaine année, les marques se tourneront de plus en plus vers la personnalisation hyper ciblée pour atteindre leur public. Ceci est souvent réalisé par le reciblage ou le reciblage d’annonces. Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi vous voyez une annonce sur votre site de médias sociaux pour quelque chose que vous cherchiez tout à l’heure ? C’est de la personnalisation hyper ciblée au travail.

En utilisant des « cookies » lorsque vous naviguez en ligne, les spécialistes du marketing collectent des données sur les utilisateurs, telles que leurs habitudes en ligne, la région où ils vivent et toute autre information pertinente. Mais les spécialistes du marketing devront trouver un équilibre entre le fait d’être trop insistants et la possibilité d’offrir une publicité personnalisée qui intéressera réellement les clients.

10) Apprenez à connaître les plates-formes.
Les entreprises devraient examiner attentivement sur quelles plateformes de médias sociaux se concentrer, car chaque plateforme tend à être utilisée par des groupes différents. Par exemple, plus de 80 % des utilisateurs de Pinterest sont des femmes et plus de 50 % des utilisateurs viennent des États-Unis. Ainsi, si une marque cible les femmes américaines, l’affichage sur Pinterest pourrait aider à isoler ce groupe.

social media animation GIF {Graphiste et agence de communication en marketing digitale} - {Collectif graphiste} - {UNIXEL MARKETING}

Pendant ce temps, les utilisateurs de Snapchat ont tendance à être plus jeunes que ceux qui utilisent Facebook. Et les professionnels axés sur la carrière passent plus de temps sur LinkedIn. Les marques qui utilisent plusieurs plateformes devraient utiliser ces caractéristiques distinctives pour décider où afficher du contenu et sur quelles plateformes concentrer la majorité de leurs efforts de marketing.

L’e-mail marketing a-t-il encore de beaux jours devant lui ?

L’e-mail marketing a-t-il encore de beaux jours devant lui ?

À force d’évolution et d’adaptation, le visage du marketing digital finit par ne plus ressembler à son modèle d’origine. En cause : la dégringolade des rendements notamment pour les campagnes d’e-mail marketing. Pourtant ce canal continu d’être privilégié par les acteurs du tourisme. En cause, une approche méthodologique radicalement différente

A l’heure où nos boîtes mails professionnelles où personnelles vont bientôt saturer d’e-card de voeux avec les fêtes de fin d’année, rien ne laisse penser que l’e-mail comme canal de diffusion est amené à disparaître. Pas même les baisses des rendements que connaissent les campagnes d’e-mail. Selon MarketingProfs, près de 60% des entreprises continuent d’utiliser l’e-mail considérant son efficacité dans la génération de demandes de prospects, et ce dès le début du tunnel de vente. Mieux encore, 81% d’entre elles estiment ce canal capable d’entrainer des conversions dans les dernières étapes du tunnel d’achat. Conclusion, l’e-mail s’avère encore indispensable pour amener les clients à l’objectif final de transformation.

L’approche méthodologique se présente désormais sous un autre angle. En effet, toujours selon cette même étude, les priorités se concentrent davantage aujourd’hui sur la qualité du lead 73% plutôt que sur la quantité. Les entreprises projettent d’améliorer leurs taux de conversion en se concentrant sur les performances de campagnes 72%. Si en amont les efforts portent sur la qualité des prospects, les résultats s’en trouveront impactés positivement. Le marketing de masse a vécu, comme le confirme Jean-Paul Lieux, directeur général de Dolist voir interview : « Avant il suffisait de louer de nombreuses bases de données et le rendement suivait. Aujourd’hui, si vous ne travaillez pas les contacts, vous n’atteindrez pas vos objectifs ».

« Faire vibrer » les cibles visées pour les engager plus fortement

Sans paraphraser François Dolto : Le client est une personne. La virtualisation débridée de ces dernières années semblait l’avoir oublié. Mais les temps changent et le marketing expérientiel, sous une nouvelle forme, reprend ses droits. Plutôt qu’une simple relation transactionnelle, les consommateurs exigent de vivre des expériences avec les marques. Les communications doivent s’adapter. Chaque message, qu’il s’agisse d’e-mail, de sms ou d’autres canaux d’adressage, doit être une occasion de « faire vibrer » les cibles visées pour les engager plus fortement.

Il s’agit ni plus ni moins que de remettre en scène le marketing de Kotler, sauf que les consommateurs d’aujourd’hui sont multi-connectés. Cela leur donne le droit et le pouvoir de revendiquer des expériences uniques, utiles et ludiques. Au digital de savoir recréer des émotions et des attentions personnalisées.

La création des messages a toujours été considérée par les entreprises comme déterminante. Pourtant, l’e-marketing a quelque peu ‘’banalisé’’ cette étape de départ. Un message se devait «simplement» d’aboutir, d’intéresser puis de séduire son destinataire. Mais aujourd’hui, il doit aussi se différencier, impliquer et donner la parole à son récepteur, l’émouvoir, l’amuser ou le faire rire avant même d’envisager le passage à l’acte d’achat. La phase de séduction s’avère clairement plus complexe tout en étant concentrée sur un laps de temps plus court. Une vérité d’autant plus vraie que la génération des Millennials reste encore plus difficile à convaincre.

Pas si simple de créer de l’émotion tant la défiance vis-à-vis des marques se généralise et la volatilité des clients ne cesse de s’affirmer. Mais, pour se démarquer, il est impératif de développer une approche plus créative allant des formats interactifs aux discours décalés, doublée d’une approche plus « Customer centric » et surtout personnalisée. Vaste programme qui peut se résumer comme suit :

Marquer les esprits en apportant du piment à vos messages : design, ergonomie, mobilité, motion design.Renforcer l’expérience client avec des contenus engageants : content marketing, personnalisation dynamique et Storytelling.Optimiser la transformation de vos messages : AIDA, call to action, landing pages, AB Testing

En cherchant à faire apparaître l’expression d’une personnalité dans un contenu, l’utilisateur aura l’impression d’interagir avec un être humain. Le but consiste à jouer sur les sensibilités de l’individu en lui permettant de s’approprier un produit au travers d’une expérience sensorielle dite «extraordinaire». Le design émotionnel réunit ainsi ergonomie, esthétisme, psychologie et expérience utilisateur UX : User Experience.

L’ergonomie, le premier appel à l’affectif

Élément fondamental, l’ergonomie se trouve être la première impression émotionnelle entre le message et l’internaute. Elle permet de rendre la lecture agréable, rassurante et ainsi capter l’attention. Une ergonomie qui n’est pas optimisée risque à l’inverse de générer frustration, déception et impacter ainsi l’image des produits, voire de la société émettrice.

L’ergonomie prend également en compte les supports mobiles comme les tablettes et les smartphones. Plus de 50% des ouvertures de messages se font maintenant sur mobile. Ainsi, l’utilisation du Responsive Design est déterminante pour rendre les audiences réceptives. Il faut donc dépasser l’idée de consultation et réfléchir en amont à une lecture des campagnes sur un support mobile.

Une couleur = Un sentiment

L’usage de la couleur se cantonne trop souvent à l’esthétique des messages. Grave erreur. Une couleur est riche de sens et s’accompagne de valeur profondément enracinée dans notre conscient.  Elle va contribuer à déterminer, accentuer et faire passer une idée, voir une signification. Il est fortement recommandé de les choisir avec attention. Attention toutefois de ne pas créer de dissonance avec votre charte graphique globale.

Sans aucune hésitation, l’illustration représente la règle essentielle qui permet d’immerger vos cibles dans une expérience à part entière. En web ou en e-mail marketing, le visuel est déterminant pour attirer l’attention et développer une émotion. Que l’image soit une illustration ou une photographie, elle suscite l’intérêt et rend ainsi le contenu plus attractif. L’importance accordée à l’image favorise la création d’autres types de contenus, faciles à appréhender pour vos contacts. Parmi eux, on retrouve par exemple le storytelling ou le « user generated content » les contenus créés par vos différentes cibles. Ces deux méthodes vous donnent la possibilité de divertir votre audience pour renforcer à la fois la relation client et créer une communautétribu propre à votre marque.

La vidéo : un média bonus

Les vidéos en ligne représentent aujourd’hui 50% du trafic mobile. Ajoutez à cela que 78% d’internautes regardent au moins une vidéo par semaine et 55% quotidiennement Hyperfine Media 2015. Alors pourquoi se priver d’un tel potentiel. La vidéo répond à plusieurs objectifs puisqu’elle vise à engager les contacts et à servir les performances marketing. Au-delà de ces aspects « ROIstes »  qui consiste à faire passer plusieurs messages et faciliter la consommation de lecture, elle permet d’immerger les internautes dans un univers spécifique et ce, de façon immédiate.

En matière de messaging, le cas est spécifique. Sans rentrer dans les spécificités techniques, rappelons que la vidéo se lit souvent sur une landing page ou un site Internet puisque trop peu de messageries permettent une lecture directe dans l’e-mail. Alors, pour retranscrire le caractère attractif de la vidéo dans un message, l’idée est de transformer l’image en « fausse vidéo ». Il suffit ainsi d’ajouter un bouton lecture à une image pour capter l’attention.

La typographie, outil de caractère

Un individu ne lit pas de la même manière les différents supports de communications. Sur le Web, il survole, il va à l’essentiel. Il faut donc adapter les contenus en étant synthétique et explicite. Les phrases d’accroche couplées à une typographie spécifique seront les meilleurs atouts pour prolonger ou développer un sentiment.

Attention, les polices de caractères sont à choisir avec précaution. Il ne faut pas négliger une notion importante pour le Web : la prise en compte des typographies par les différents supports de lecture. Pour un contenu éditorial, le conseil de base consiste à rester sur des polices « standard », dites « Système » comme Arial, Times New Roman, Verdana…. Si vous souhaitez utiliser une typographie spécifique, il vous faudra alors l’intégrer dans une image.

Forme et taille : des détails à ne pas oublier pour vos appels à l’action

Très souvent la notion de couleur se couple à celle de la forme. En matière de messaging et dans la continuité des palettes graphiques, le design est rapidement associé à des formes géométriques et graphiques. C’est pourquoi les formes sont plus souvent utilisées pour mettre en avant les appels à l’action CTA qu’un simple texte coloré et souligné. Par exemple, le rectangle est le bouton d’appel à l’action par excellence. Sa popularité s’explique par sa facilité d’utilisation et permet de s’adapter au format mobile aisément.

Pour autant, la contribution à d’autres formes et tailles peuvent aider à rendre attractifs vos boutons d’appel à l’action et ainsi capter le maximum d’audience. N’ayez donc pas peur de tester de nouvelles formes et tailles dans vos appels à l’action. N’oubliez pas que ces derniers doivent toujours correspondre à votre charte graphique et ne doivent en aucun cas déséquilibrer le design de votre message.

Vous l’aurez compris, le design émotionnel recueille une attention toute particulière et exige l’approfondissement comme l’engagement de l’émetteur. Le principe de base repose sur l’ambition de faire naître une notion sensorielle. Il n’est bien évidemment pas nécessaire d’associer toutes ces règles dans un seul et même message. Mais pour atteindre «émotivement» vos cibles, Il convient de ne plus faire l’impasse sur l’application d’une ou plusieurs de ces règles. N’oubliez pas, le design est au service du contenu. Gardez en mémoire ce principe immuable de l’architecture : la justesse s’habille de simplicité.

Ne manquez pas les ventes de Noël

Ne manquez pas les ventes de Noël

mettez en place une stratégie de marketing digital local

Retailers, la saison des achats de Noël est le moment à ne pas rater. Pour bien performer, le marketing digital, local mais centralisé, assure une visibilité maximale et une augmentation de chiffre d’affaires à chacun de vos établissements.

La période de Noël est cruciale en terme de chiffre d’affaires. En 2017, les Français auraient dépensé plus de 68 milliards d’euros, selon Centre for retail research CRR, dont plus de 12 milliards pour le commerce en ligne et 5 milliards sur leur mobile. En 2018, c’est reparti pour un tour. Ces chiffres donnent le tournis et chacun devrait pouvoir tirer son épingle du jeu. Pour cela, il est indispensable que votre boutique ou enseigne soit visible pour le plus grand nombre. 

Augmentez votre chiffre d’affaires et ne ratez pas la saison des achats de Noël grâce à une solution de marketing digital local centralisée qui assure une visibilité maximale à chacun de vos établissements. En effet, par la création et la diffusion de données locales cohérentes sur une multitude de plateformes en ligne, les boutiques peuvent non seulement accroître le trafic physique dans leurs magasins, voir les interactions avec leur communauté augmenter, mais également cibler une nouvelle clientèle.

Les informations qui figurent en ligne concernant votre commerce doivent être exactes et refléter la réalité; autrement les utilisateurs ne vous trouveront pas et cela peut créer de la déception voir de la frustration.

Les consommateurs sont en train de changer leur façon d’interagir avec les commerces, ces derniers doivent alors s’adapter. En effet, les consommateurs recherchent d’abord des biens et des services en lign, selon nos analyses internes : 80% des consommateurs utilisent les moteurs de recherche pour trouver des informations locales. Ils achètent dans des magasins à proximité: 50% de ces consommateurs se rendent en magasin moins de 24 heures après. 24% laissent des commentaires ou des notes pour informer les futurs clients et 58% lisent les avis et commentaires avant de décider de visiter un commerce.

Ropo, la tendance forte

Cette tendance d’achat est appelée ROPO,Research Online, Purchase Offline, traduit par Recherche en Ligne, Achat hors Ligne. Si les commerces n’apparaissent pas directement dans les résultats de recherches locales, l’attention et la fidélité des consommateurs se tourneront vers des magasins plus visibles en ligne. Il est donc impératif pour les retailers de s’adapter à cette nouvelle réalité.

Le secteur du retail continue à faire face à des changements importants, compte tenu des nouvelles habitudes de recherche, d’interaction et de consommation. Les nouvelles technologies sont désormais à intégrer tout au long du parcours client afin de repenser l’expérience, via des solutions de marketing digital local intégrées dans les stratégies marketing des entreprises.

X
COMMANDE