Histoire de demarrage Ep 88 Quand l39Etat soutient l39industrie du - Histoire de démarrage (Ep 88): Quand l'État soutient l'industrie du jeu | | THD

Dans cette 88e Dans l'épisode des jeux spéciaux Startup Story en Tunisie, Mohamed Nabli, également connu sous le nom de Spoot, a séduit ses collègues entrepreneurs dans le développement des jeux vidéo: Mohamed Ali Midani, directeur exécutif de Digital Culture Experience (DCX), et Brahim. Jomni, co-fondateur de Au lieu de cela, un studio de développement de jeux vidéo.

Au lieu de cela, il existe depuis deux ans. Actuellement, la société travaille sur plusieurs projets, notamment un nouveau jeu mobile disponible sur Android et bientôt sur iOS, appelé "09". Ce jeu de calcul mental est classé dans la catégorie des jeux sérieux, selon Brahim Jomni.

"Le jeu est actuellement disponible pour un joueur et un mode multijoueur. Comme en mode multijoueur, nous ne pouvons utiliser qu'un seul terminal, nous publierons bientôt une version en ligne", a déclaré Brahim Jomni.

Au lieu de cela, il travaille également sur un autre jeu, "Kingdom of no One", qui sera présenté à la Paris Games Week. Ce projet est soutenu par Tunisia Games Factory, un programme de production de jeux vidéo lancé par le Centre national du film et de l'image (CNCI).

1572618312 87 Histoire de demarrage Ep 88 Quand l39Etat soutient l39industrie du - Histoire de démarrage (Ep 88): Quand l'État soutient l'industrie du jeu | | THD

Mohamed Ali Midani est également de retour sur les derniers projets dans lesquels DCX a travaillé. Cette startup, qui vise à promouvoir le patrimoine tunisien à l'aide de nouvelles technologies, a reconstitué une partie de l'ancienne ville de Carthage.

Appelée Carthage VR, cette reconstruction 3D permet aux passionnés d’histoire de redécouvrir le temple d’Eshmoun situé sur la colline de Byrsa, une partie de Carthage et les célèbres ports puniques.

"Nous collaborons avec un historien tunisien pour créer ce voyage dans le temps. Une expérience immersive disponible en dialecte tunisien, en français et en anglais", a déclaré Mohamed Ali Midani.

Cette expérience culturelle numérique utilise la technologie de réalité virtuelle et est également disponible dans une version gamifiée développée en collaboration avec la CNCI dans le cadre de son programme Tunisia Games Factory.

Nos deux invités ont souligné le rôle de la CNCI et en particulier de l'État dans la promotion de l'industrie du jeu vidéo. Outre le soutien financier, le programme Tunisia Games Factory propose des formations. Les startups sélectionnées bénéficient en effet d’une subvention de 30 000 dinars et suivent une série de formations artistiques et techniques dispensées par des experts internationaux.

Pour plus de détails, écoutez l’interview complète à Soundcloud.

Nadya Jennene




X
COMMANDE