instagram mobile content.jpg

L’influence du marketing s’épanouit parfaitement dans Instagram, même si les excès sont de plus en plus importants, y compris la prolifération de faux comptes.

L'outil d'analyse HypeAuditor, qui utilise l'apprentissage automatique pour fournir des statistiques et détecter faux suiveurset l’agence Influence4You, qui permet aux marques et aux agences de gérer leurs campagnes d’influence marketing, se sont associées pour diriger étude dans le but d'établir l'état du marketing d'influence sur Instagram en France en 2019. L'occasion de publier des statistiques et des tendances est très intéressante.

L'influence du marketing, un marché qui pèsera 10 milliards de dollars en 2020

Le marketing influent s'est développé avec la montée des réseaux numériques et sociaux. Cela consiste à faire confiance à un ou plusieurs leaders qui vont promouvoir un produit, un service, un site ou une marque en général. Un mode "influenceur" avec un million d'abonnés sera la muse idéale pour promouvoir le dernier sac Chanel, par exemple.
Ce marché connaît une croissance rapide, il devrait peser 10 milliards de dollars en 2023 et 22,3 milliards en 2024. Ceci est clairement tiré par la hausse de l'engagement, en France supérieure de 19% à celle d'El moyenne mondiale Les soi-disant "nano influenceurs", qui comptent entre 1 000 et 5 000 abonnés sur Instagram, sont ceux qui affichent le taux de participation moyen le plus élevé, 7,21% en France, 5,60% dans le monde. Des scores impressionnants d'un point de vue commercial.

Étonnamment, les "méga influenceurs", qui comptent plus d'un million d'abonnés, ont un taux d'engagement beaucoup plus bas, de l'ordre de 2%.

Estudio-Influence4You-HypeAuditor.png

© Influence4You et HypeAuditor

20% des influenceurs achèteraient des suiveurs

L'attractivité du profit conduit à des excès. Face à un marché en pleine croissance doté de budgets croissants, certaines personnes influentes utilisent des tactiques pour gonfler artificiellement leurs chiffres et augmenter le nombre de leurs followers, de likes et de commentaires pour attirer plus de marques. Et si le réseau social est souvent nettoyé, la poussière finit toujours par revenir mécaniquement. Selon la catégorie d'influenceurs, entre 7,5% et 32,53% d'entre eux auraient déjà acheté des abonnés. La moyenne serait de 20%, soit 1 sur 5.
45% des abonnés sur Instagram seraient de faux comptes. Mais malgré ces statistiques, la grande majorité des influenceurs reste honnête, puisque l'étude (basée sur 130 000 comptes filtrés sur 100 critères) a pu le voir analyser les détails des pratiques, les chiffres d'audience et l'engagement.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, Instagram n’a pas encore été transformé en vaste réseau social de publicité. 79% des influenceurs n'ont pas mentionné les marques au cours des six derniers mois. Preuve que le marché a un potentiel énorme et qu’il est encore loin d’être saturé.

X
COMMANDE